Les Origines de L’Islam

Les Origines de L’Islam posted in Les Commentaires Eleison on septembre 10, 2016

image_pdfPDFimage_printPrint

En recommandant aux lecteurs « Complot contre l’Église » de Maurice Pinay, livre qui prouve, à l’aide d’une multitude de documents, que le principal ennemi extérieur de l’Église catholique depuis 2000 ans a été les Juifs, ces Commentaires ont déclaré que ces derniers étaient derrière l’Islam, la Franc-maçonnerie et le Communisme. Personne n’a contesté qu’ils aient été derrière la Franc-maçonnerie et le Communisme mais un petit nombre a voulu savoir ce qui montrait qu’ils étaient derrière l’Islam aussi. En effet, puisque l’Islam s’est levé au VIIe siècle après le Christ, il n’y a pour l’Islam aucune documentation riche comme il y en a pour montrer les racines modernes de la Franc-maçonnerie et du Communisme. De plus, les experts diront que beaucoup de documents originaux sur les sources de l’Islam ont été détruits, précisément pour cacher ses véritables origines. Il ne nous reste en gros que le texte du Coran lui-même et des arguments historiques pour indiquer que les Juifs sont les auteurs de l’Islam.

Quant au texte du Coran, quelqu’un qui l’a étudié de près avant le Concile, Hanna Zakarias, conclut dans son livre « Vrai Mohamed et faux Coran » que le Coran était entièrement l’œuvre d’un rabbin juif. Pour soutenir sa thèse que l’Islam n’est rien d’autre que le Judaïsme expliqué aux Arabes par un rabbin pour les convertir au seul vrai Dieu de l’Ancien Testament, Zakarias soutient qu’il n’y a pas d’histoire, pas de détails dans le Coran qui ne soient pas spécifiquement juifs, se référant à l’Ancien Testament, au Talmud et autre littérature juive. Seul un Juif, argumente-t-il, pouvait autant glorifier Israël comme le Coran le fait, en le mettant à la tête des nations comme seul récipiendaire de l’unique Révélation du vrai Dieu. Ainsi, des passages du Coran qui honorent par exemple Jean Baptiste et la Très Sainte Vierge ne les honorent qu’en tant que Juifs, en éliminant toute connexion avec le christianisme (Sourate XIX, 1–21). Quant à Notre Seigneur, il a bien pu être le fils de Marie mais il n’était certainement pas le Fils de Dieu.

Par contre un étudiant postconciliaire de l’Islam, Laurent Lagartempe, soutient dans son livre « Les origines de l’Islam », qu’il y a beaucoup de questions quant à la personne historique de Mohamed, et il argumente que le Coran est un fouillis de textes disparates, plus ou moins fixés seulement deux siècles après le commencement de l’Islam pour justifier la nouvelle religion, et pour rivaliser comme texte saint avec l’Ancien et le Nouveau Testament de Moïse et de Jésus respectivement. Mais Lagartempe ne conteste ni une présence significative du Judaïsme au sein du Coran, ni son influence.

Quant aux arguments historiques qui indiquent que ce sont les Juifs derrière l’Islam, le livre de Pinay documente le rôle bien connu joué par les Juifs pour aider les Arabes à conquérir l’Espagne catholique entre 711 et 788, pays dont la reconquête par les Catholiques a dû attendre jusqu’en 1492. Lagartempe suppose raisonnablement que la conquête précédente par les Arabes de l’Afrique du Nord, entre 647 et 710, a dû profiter elle aussi de l’aide des Juifs, car ces pays au sud de la Méditerranée, partie jadis florissante de la chrétienté, sont demeurés depuis lors en grande partie sous contrôle arabe.

Mais peut-être l’argument principal qui indiquerait les Juifs derrière l’Islam est d’ordre plus général et difficilement contestable, étant donné le rôle certain joué dans l’histoire par le peuple du Messie, Notre Seigneur Jésus-Christ. Pour commencer, sur 2000 ans d’Abraham au Christ, le Bon Dieu Lui-même a entraîné les Israélites pour ce rôle. A voir dans l’Ancien Testament comment Dieu les a punis et récompensés, pour les former comme berceau du Messie à venir. Ce faisant, Il a permis aux Juifs de se familiariser d’une manière toute spéciale avec Lui, et ce sens du seul vrai Dieu ils ne l’ont jamais complètement perdu depuis.Et cette familiarité leur donne une habileté spéciale pour fabriquer des religions de substitution qui donnent à l’homme la fausse impression de satisfaire son vrai besoin de la religion.

Hélas ! Lorsque leur Messie vint ils le refusèrent, et ce refus leur donne une motivation spéciale pour fabriquer des religions fausses pour éloigner les hommes du Christ et du salut éternel. Voilà comment Maurice Pinay peut montrer comment ils combattent l’Église catholique depuis deux mille ans. A notre époque, ce sont eux qui financent et organisent l’invasion musulmane des nations jadis catholiques de l’Europe pour dissoudre les derniers vestiges de la Foi, et empêcher ainsi ces nations de s’opposer à leur Nouvel Ordre Mondial.

Kyrie eleison.