Eleison Comments

Les CRIMINELS du COVID

By Bishop Richard Williamson in Les Commentaires Eleison on juin 15, 2024

image_pdfPDFimage_printPrint
Catholique apostat, le Bon Dieu te flagelle,

Comme Il l’a fait jadis pour le Juif infidèle.

Durant la crise du Covid de 2020–2022, d’innombrables politiciens et membres du corps médical nous ont menti en affirmant que les « vaccinations », mortelles, étaient « parfaitement sûres et efficaces ». À rebours, le Dr Michael Yeadon, honnête Anglais fort de dizaines d’années d’expérience au plus haut niveau de Pfizer, fut l’un des rares à dire héroïquement la vérité. Pfizer est un colosse américain de ‘Big Pharma’, surnom de l’industrie pharmaceutique internationale en laquelle tant d’entre nous avaient eu confiance jusqu’au Covid. (Extrait vidéo de l’entretien original à l’adresse https ://x.com/wideawake_media/status/1654829752090329088 ; ci-dessous, le texte a été très légèrement modifié pour des raisons de clarté). 

CHD.TV : Nous vous remercions d’être avec nous. Vous êtes un ancien vice-président de Pfizer. Pourriez-vous nous parler brièvement de votre fonction au sein de cette entreprise ? 

Dr Yeadon : Pendant de nombreuses années jusqu’en 2011, j’ai été responsable de la recherche mondiale et de la phase initiale de développement des nouveaux médicaments dans les domaines respiratoires et allergiques chez Pfizer. Par le biais de quelques sites Internet, j’étais en contact indirect avec 200 personnes. 

CHD.TV : Au début de l’année 2020, vous étiez donc à même de bien comprendre la situation ? 

Dr Yeadon : J’avais des connaissances dans à peu près tous les domaines de cette industrie, et lorsque j’ai commencé à remarquer que d’anciens collègues, parmi lesquels Sir Patrick Vallance, disaient des choses à la télévision que je savais être fausses, et dont je savais qu’il savait qu’elles étaient fausses, à ce moment-là j’ai eu le déclic. C’était vers février 2020. Je me souviens d’avoir dit à ma femme : « Ce qu’ils racontent n’a rien à voir avec ce qui arrive. Quelque chose ne tourne pas rond. » 

Ensuite, quand j’ai vu non seulement mon pays se confiner, mais aussi des dizaines d’autres pays faire la même chose au même moment, j’ai dit à vos auditeurs que c’était la preuve d’une opération supranationale. Il était impossible d’arriver à ce résultat seulement au niveau local ou national. Donc la décision avait dû être prise à un niveau supérieur. J’ignore s’il s’agit de l’Organisation mondiale de la santé, du Forum économique mondial ou d’une autre organisation. Je suis convaincu que cette action collective de confiner prouve, absolument et sans équivoque, qu’il n’y a pas simplement eu un virus à la dérive provoquant une panique générale. Tous les pays ont fait en même temps les mêmes choses stupides, inefficaces et notoirement connues pour ne pas fonctionner. Et il est impossible qu’il y ait eu une planification séparée pays par pays pour cette pandémie, car j’ai lu tous les textes afférents. 

Aussi, quand j’accuse ces personnes de mentir, le fais-je en toute sûreté et je sais qu’aucune d’entre elles ne me poursuivra en justice. Au contraire, je leur dis : « Allez-y, poursuivez-moi ». J’aimerais bien que l’affaire sorte devant un tribunal. Je leur dis : « Vous serez perdant, et pas un peu ». Ils renoncent donc à me poursuivre. À la place, ils me salissent et ils me censurent. Je n’en ai plus rien à faire. Nous sommes face à quelque chose de bien plus grave qu’un prétendu virus. J’aimerais au moins pouvoir vous dire que le contenu des injections, que les blessures causées par ces prétendus « vaccins », tout était un accident. Non, ce n’était pas un accident. J’ai passé 32 ans à concevoir rationnellement des médicaments. Je savais et j’ai écrit, avant même que l’un de ces « vaccins » n’obtienne une autorisation d’utilisation d’urgence, qu’ils étaient dangereux. Je suis convaincu, et j’affirmerais la main sur la Bible, devant le juge et le tribunal, que ces injections ont été faites pour blesser, mutiler et tuer délibérément.

(Fin de l’entretien) 

Alors, qui sont les coupables derrière le Covid ? Toujours les mêmes. Voici un florilège de citations attribuées à « Henry » Kissinger : 1) Il y a des montagnes d’argent à se faire avec les vaccins d’une pandémie. 2) Avec le succès de la campagne Covid, tout a chang de face. 3) À l’instant où les gens acceptent d’être vaccinés, c’est fini pour eux. » Kissinger (1923–2023) était l’un des chefs de file du Nouvel Ordre Mondial. 

Kyrie eleison