troisième secret

Fatima Secret

Fatima Secret posted in Les Commentaires Eleison on septembre 28, 2013

Encore une reconstitution est sortie au jour de la troisième partie du Secret de Fatima, révélée par la Mère de Dieu à Sœur Lucie de Fatima au mois de juillet, 1917. La Sainte Vierge voulait que cette partie en fût rendue publique en 1960 au plus tard, mais les perfides prélats romains firent semblant que la Vierge n’avait fait que permettre qu’elle fût publiée à partir de 1960, et elle a été renfermée dans une cachette depuis. Profitant de quelques indications lâchées par la poignée d’officiels de l’Église qui ont eu droit à la lire, il y a eu plusieurs tentatives de la reconstituer. Cette tentative-ci,dernière en ligne que je sache, a beaucoup en sa faveur. Voici son histoire.

Le cardinal Ottaviani (1890–1979) fut un prélat haut placé sous les Papes Pie XII, Jean XXIII et Paul VI. Il fut le défenseur principal de la Foi entre 1959 et 1968. Recevant la permission de lire le dit « Troisième Secret », mais lié par le vœu du secret, il trouva le moyen de le rendre public sans le publier. En y ajoutant de la matière qui la rendait entre deux et trois fois plus long, il permit que la version prolongée fût publiée, notamment dans une revue allemande appelée Neuse Europa. Mais on savait que l’original ne comportait que 25 lignes écrites à la main, et alors les autorités du Vatican eurent beau jeu pour le discréditer comme un faux. Tel on le retient depuis.

Mais le cardinal avait un ami, Don Luigi Villa, prêtre vaillant et défenseur de la vraie Église en particulier contre la franc-maçonnerie. A un moment donné le cardinal a précisé pour son ami quelles phrases de la version prolongée étaient tirées du Secret original, et Don Villa à son tour a révélé ceci à son collaborateurfidèle, le docteur Franco Adesso. Celui-ci vient de tout exposer dans une revue italienne, Chiesa Viva. Voici donc ce qui serait l’authentique « Troisième Secret » :—

« Un grand châtiment tombera sur tout le genre humain, pas aujourd’hui, ni demain, mais dans la seconde moitié du XXe siècle. Nulle part dans le monde il n’y a d’ordre, et Satan règne sur les plus hauts postes, déterminant le cours des choses. Il réussira effectivement à s’introduire jusqu’au sommet de l’Église. Pour l’Église aussi viendra le temps de ses plus grandes épreuves. Des cardinaux s’opposeront à des cardinaux, des évêques aux évêques. Satan marchera au milieu de leurs rangs, et à Rome il y aura des changements. Ce qui est pourri tombera, et ce qui tombera ne se relèvera plus. L’Église sera obscurcie et le monde bouleversé par la terreur. Une grande guerre se déchaînera dans la seconde moitié du XXe siècle. Feu et fumée tomberont du ciel, les eaux des océans se transformeront en vapeur, l’écume de la mer s’élèvera, bouleversant et engloutissant tout. Des millions et millions d’hommes mourront d’heure en heure, et ceux qui resteront en vie envieront les morts. Il y aura la mort partout à cause des erreurs commises par les insensés et par les partisans de Satan, qui alors, et seulement alors, régnera sur le monde. En dernier lieu, alors que ceux qui survivront à tous ces événements seront encore en vie, ils proclameront à nouveau Dieu et sa gloire, et Le serviront comme autrefois, quand le monde n’était pas si perverti. »

L’abbé Nicholas Gruner, expert en matière de Fatima, se demande si cette version du Secret est complète : l’Apocalypse n’y figure pas, ni les remèdes recommandés. On peut objecter de même que la seconde moitié du XXe siècle est passée sans qu’il y ait eu de Guerre Mondiale. Mais des hommes insensés n’excitent-ils pas la guerre au Moyen Orient sans cesse depuis bien avant 2000, jusqu’à nos jours ? Remarquons d’ailleurs que toute phrase de cette version-ci du Secret se trouve effectivement intercalée dans la version de Neues Europa (que l’on trouve sur l’Internet) entre des phrases tirées d’autres sources pieuses.

De toute façon, que Dieu nous prenne tous en pitié pour de vrai, et prions sans cesse le Saint Rosaire.

Kyrie eleison.