chapelet

Pelerinage de Walsingham

Pelerinage de Walsingham posted in Les Commentaires Eleison on septembre 5, 2020

Le pèlerinage de la « Résistance » qui doit se dérouler dans deux semaines au principal sanctuaire marial d’Angleterre, près de Norfolk, dans l’est de l’Angleterre, a été directement inspiré par les paroles de Notre-Dame d’Akita, prononcées au Japon le 13 octobre 1973, il y a déjà 47 ans. Notons le jour et le mois qu’Elle a choisis pour délivrer son Message pré-apocalyptique pour le monde, par l’intermédiaire de Sœur Agnes Sasagawa, pourtant humainement sourde : le 13 octobre 73. C’est le jour anniversaire du Grand Miracle de Fatima en 1917. En effet, au cours de son enquête officielle sur l’authenticité de la manifestation de la Vierge, l’évêque catholique d’Akita de l’époque a consulté le cardinal Ratzinger à Rome, lequel aurait dit qu’Akita était en continuation de Fatima. En tout état de cause, cet évêque du lieu, John Shojiro Ito, a donné son entière approbation officielle à la dévotion de Notre-Dame d’Akita. Voici donc ce troisième message :—

Comme je vous l’ai dit, si les hommes ne font pas pénitence et ne s’améliorent pas, Dieu le Père infligera un terrible châtiment à toute l’humanité. Ce châtiment, plus grand que le déluge, sera tel qu’on n’en aura jamais vu auparavant. Le feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l’humanité, les bons comme les méchants, n’épargnant ni les prêtres ni les fidèles. Les survivants se trouveront dans un état si misérable qu’ils envieront les morts. Les seuls recours qui vous resteront seront le Rosaire et le Signe laissé par Mon Fils. Récitez chaque jour, les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les évêques et les prêtres. L’œuvre du diable s’infiltrera même dans l’Église, de telle sorte que l’on verra des cardinaux opposés à d’autres cardinaux, des évêques contre d’autres évêques. Les prêtres qui me vénèrent seront méprisés et contredits par leurs collègues . . . les églises et les autels seront saccagés ; l’Église sera remplie de ceux qui acceptent des compromis et le démon poussera de nombreux prêtres et âmes consacrées à quitter le service du Seigneur. Le démon sera particulièrement implacable contre les âmes consacrées à Dieu. C’est la pensée de la perte de tant d’âmes qui est la cause de ma tristesse Si les péchés augmentent en nombre et en gravité, il n’y aura plus de pardon pour eux. (C’est-à-dire les prêtres pour entendre les confessions seront inaccessibles.)

La corona-panique grossièrement gonflée du printemps 2020, ainsi que la menace de sa répétition délibérée cet automne, comme de l’imposition du communisme prévue pour s’abattre sur le monde entier, ont donné à de nombreuses personnes l’occasion de comprendre plus clairement pourquoi, en 1973, Notre-Dame d’Akita a ajouté ces mots après Son Message : Moi seule suis encore en mesure de vous sauver des calamités qui s’annoncent. Il y a longtemps que les problèmes de l’Eglise et du monde, causés par la faute des hommes, dépassent toute possibilité de solution que pourraient apporter de les hommes à eux seuls. Si Dieu le permet, à Walsingham nous ferons exactement ce qu’a demandé Notre Dame en 1973, pour obtenir Sa solution à Elle, et non la nôtre !

Vendredi 18 septembre
Arrivée à Walsingham pour 16 heures.
Premier Rosaire complet (pape, évêques, prêtres) 17h15 Slipper Chapel grounds
(Rosaire complet (15 Mystères) facultatif 20h00 Village de Walsingham)

Samedi 19 septembre
Deuxième Rosaire complet du pèlerinage 10h00
(marche le long du Holy Mile à partir de la Slipper Chapel)
Messe 12 heures. Abbaye de Walsingham
Troisième Rosaire complet (évêques, prêtres, Pape) 14h00. Abbaye de Walsingham
Quatrième Rosaire complet 16h30 Village de Walsingham
(Rosaire complet facultatif 20h00 Village de Walsingham)

Dimanche 20 septembre
Cinquième Rosaire complet (prêtres, pape, évêques) 9h30. Abbaye de Walsingham
Messe 10.30h Abbaye de Walsingham
Bénédiction finale 12h30 Abbaye de Walsingham.

Ces heures sont exprimées en GMT plus une heure pour l’heure d’été anglaise. Elles peuvent aider les âmes éloignées de Walsingham à prier en union avec les pèlerins sur place à Walsingham.

Kyrie eleison.

Puissance du Rosaire

Puissance du Rosaire posted in Les Commentaires Eleison on août 15, 2020

Quoi qu’il soit qui nous tombe sur la tête cet automne et après, il sera indispensable pour les âmes qui ont le bonheur de croire en Dieu de se tourner vers Lui de tout leur esprit et de tout leur coeur, parce que c’est Lui qui se situe au coeur de ces événements qui sont incompréhensibles sans Lui. Voilà pourquoi le grand nombre aujourd’hui des conservateurs comme des libéraux « marchent dans les ténèbres ». Il n’y a que les âmes qui ont par leur foi « la lumière de la vie » (Jn. VIII, 12) qui sachent comprendre ce qui se passe.

Depuis des siècles la dite « civilisation occidentale » se détourne de Dieu. Pourtant ce n’est que Lui et Lui seul qui ait pu créer l’âme spirituelle et rationnelle qui seule donne à tout homme vivant la vie et le libre-arbitre, ce que Dieu a fait pour permettre à l’homme de choisir d’aller au Ciel, s’il le veut. Et cette offre s’il la refuse, il ne mérite que de se jeter en Enfer, car étant mort dans un état de révolte contre Dieu il n’a voulu dans son fond que s’éloigner de lui. C’est ainsi que tout homme vivant sur la face de la terre ou s’approche de Dieu, ou s’éloigne de Lui, selon la Justice de Dieu, tempérée par sa Miséricorde, les deux aussi infinies l’une que l’autre. Donc au coeur de l’être de l’athée le plus acharné se trouve – Dieu.

Et que les hommes le reconnaissent ou le nient, s’approcher ou s’éloigner de Dieu c’est la raison d’ètre de toute vie humaine sur terre. Or, de nos jours Dieu a été tellement chassé de la société humaine que Ses amis comme Ses ennemis peuvent être plutôt inconscients que conscients que c’est là leur condition, mais n’empêche, c’est vrai, et c’est là ce qui actionne leurs vies. Les amis inconscients on les qualifie de « conservateurs » parce qu’ils cherchent à conserver les derniers vestiges de la chrétienté, mieux connue sous le nom de « civilisation occidentale ». Les ennemis inconscients de Dieu nous les appelons des « libéraux », parce qu’ils cherchent à se libérer de ces mêmes dernières traces des Dix Commandements.

C’est la grandeur de Dieu qui prête aux conservateurs leur force, incomparablement plus grande lorsqu’en le reconnaissant ils ont recours à Lui, mais beaucoup diminuée dès qu’ils cherchent à se battre pour Lui sans Lui. Voilà pourquoi la politique depuis longtemps glisse constamment à gauche parce que les conservateurs mettent Son drapeau dans leur poche. Cela entraîne un ennemi toujours plus faible en face des libéraux, qui eux dans leur croisade quasi-religieuse pour leur Nouvel Ordre Mondial sans Dieu ont une inspiration de fanatiques. Et si cette lutte entre droite et gauche déchire en morceaux les USA, jusqu’au bord d’une guerre civile, c’est la preuve que l’on se bat, sans s’en rendre compte, pour ou contre Dieu.

Les choses sont allées si loin que déjà en 1973 Notre Dame a dit à Akita au Japon, « Il n’y a plus que Moi qui puisse vous aider. » Et elle y dit aussi, « Priez le Rosaire pour le Pape, les évêques et les prêtres. » En effet le coeur du problème actuel, national et international, se trouve dans l’Église Catholique, parce qu’il n’y a qu’un seul vrai Dieu qui n’a fondé Lui-même qu’une seule institution sur terre pour fair parvenir les hommes jusque dans Son ciel, et cette institution, c’est l’Église Catholique. Le monde ne pourrait absolument pas se trouver dans l’impasse terrible où il se trouve actuellement les agents du Nouvel Ordre Mondial n’eussent-ils pas réussi dans les années 1960 à s’infiltrer dans cette Église pour la paralyser à Vatican II.

Voilà pourquoi ces « Commentaires » ne peuvent ni accréditer ni promouvoir aucune sorte d’action bien intentionnée mais inadéquate pour sauver l’Église ou le monde, mais ils soutiennent fortement un pèlerinage « Puissance du Rosaire » à tenir le mois prochain entre le 18 et le 20 septembre au principal sanctuaire marial en Angleterre à Walsingham au Norfolk, pas loin de la cité de Norwich. Si quelqu’un s’intéresse à contribuer vraiment à la solution de ces problèmes qui nous dépassent, qu’ils prennent contact avec respicestellam2015@gmail.com pour participer à prier cinq rosaires complets en quelque quarante heures, surtout pour le clergé. Mère de Dieu, au secours !

Kyrie eleison.

La Jeunesse au Créneau

La Jeunesse au Créneau posted in Les Commentaires Eleison on décembre 14, 2019

Partout où des idées complexes et controversées se présentent au grand public, les prosélytes de la désinformation excellent à user d’une technique classique consistant à focaliser l’attention des gens sur une image faisant sensation, propre à rester gravée dans les esprits, qui servira d’illustration au message à faire passer. C’est évidemment le cas des statues de la Pachamama qui ont été mises en évidence du début à la fin du récent Synode des évêques qui s’est déroulé à Rome et qui, parait-il, avait mission de prodiguer au Pape des conseils pour l’avenir de l’Église catholique. Le Pape lui-même a dit qu’il s’agissait là de statues de la Terre Mère, c’est-à-dire d’idoles païennes. Ce qui n’a pas manqué d’attirer l’attention des catholiques. Un jeune Autrichien et son épouse ont jeté cinq de ces statues dans le Tibre. L’interview que ce jeune a donnée ensuite à John-Henry Westen, du Life Site News, a été très édifiante et parmi les ténèbres tout autour, elle mérite d’être reproduite ici, quoi qu’abrégée et adaptée, comme d’habitude. Alexander Tschugguel, 26 ans, est marié seulement depuis cet été. Il habite le centre-ville de Vienne.

Qu’est-ce qui vous a pris de jeter ainsi les idoles ? Avez-vous seulement pensé pour vous-même aux conséquences possibles ?

Ma femme et moi, nous nous sommes intéressés au Synode. Nous avons visité l’église où étaient exposées des pièces amazoniennes. Les statues de la Pachamama m’ont immédiatement apparu comme des idoles dressées contre le Premier Commandement. Ma motivation pour agir ainsi était simple : faire en sorte qu’elles disparaissent de l’église où elles étaient, faire sortir le paganisme du sanctuaire catholique. Quant aux conséquences, je n’ai jamais imaginé l’impact qu’allait avoir le fait de les faire disparaître. J’ai toujours estimé qu’une conséquence vraiment grave serait plutôt de rater son paradis. En comparaison, cet acte ne m’a pas paru trop pour moi.

Cela vous gênerait-il de parler de votre vie dans la foi catholique ?

Je ne suis catholique que depuis ma conversion du luthéranisme, à l’âge de 15 ans. Plus j’enquêtais sur la foi catholique, plus elle devenait belle. Maintenant, je ne peux plus m’imaginer être non-catholique.

Comment vous êtes-vous préparé spirituellement à jeter ces idoles ?

Avec beaucoup de prière. Beaucoup de chapelets chaque jour, et avec la messe quotidienne si possible. Nous sommes restés en prière jusqu’à ce que nous soyons entrés dans l’église, et nous avons continué de prier alors même que nous les jetions. La préparation spirituelle a été déterminante. Sans la prière, il ne nous aurait pas été possible d’agir.

Aviez-vous eu peur des autorités, d’enfreindre la loi, d’éventuels affrontements concernant ces idoles ?

Nous voulions simplement faire sortir les idoles de l’église ; nous ne cherchions pas la bagarre. Nous sommes entrés dans l’église dès son ouverture, afin d’éviter toute confrontation. Nous ne voulions rien pour nous-mêmes, ni argent ni publicité. Si des poursuites devaient être encourues, nous gardions confiance dans le calme et la prière pour surmonter l’épreuve, si elle devait se produire.

Un peu plus tard, lorsque le Pape, en tant qu’évêque de Rome, s’est excusé de votre comportement, comment avez-vous réagi ?

Tout d’abord, il a appelé les statues « Pachamama ». C’est donc bien qu’elles étaient des idoles. Ensuite, nous n’avons pas agi contre le peuple amazonien, mais pour, pour qu’il possède la vraie religion catholique. « Très Saint-Père, nous vous en prions : veuillez comprendre de quoi il s’agit : nous ne voulons pas d’idoles dans l’Église. Nous voulons que l’Église suive Notre Seigneur Jésus-Christ selon la Tradition de l’Église. »

Beaucoup de gens diraient que vous détestez tout simplement le pape François.

Je ne détesterais jamais le Pape. Je ne veux haïr personne. Il a besoin de notre prière, et de notre humble aide chaque jour pour qu’il lui soit plus facile de nous comprendre. Si le Synode doit l’aider, pourquoi les laïcs ne le peuvent-il pas ?

Votre acte a réveillé la bravoure un peu partout dans l’Église. Même certains dignitaires ecclésiastiques ont qualifié votre acte d’« héroïque ».

J’en suis flatté. Toutefois, rappelons que nous n’avons jamais agi pour nos personnes. Nous voulions simplement faire ce qui est juste aux yeux de Dieu. Le Premier Commandement interdit de se prosterner en adoration devant une image gravée. Or, c’est exactement ce qui s’est passé dans les jardins du Vatican.

Vous avez suivi le Synode. Qu’en pensez-vous, et qu’en est-il de ses résultats ?

Il était question qu’il aborde des sujets tabous, tels que le mariage des prêtres et l’ordination des femmes, ce qui a éveillé mes soupçons. Tout le côté politique du Synode est ainsi apparu au grand jour : c’était un mélange d’idées fausses tant sur la foi que sur la politique. Le Synode ne devait avoir pour rôle que de conseiller. Mais ne parle-t-on pas maintenant d’appliquer le Synode, notamment en Allemagne ? Les gens doivent comprendre qu’en fait, derrière ce Synode, il y a eu tout le programme mondialiste.

Vous avez agi ! Que conseillez-vous à d’autres jeunes comme vous, pour qu’ils passent à l’action ?

Visitez l’église la plus Traditionnelle qui soit proche. Dites chapelets sur chapelets. Lisez des livres de philosophie et d’histoire de l’Église. Parlez dans votre famille, dans votre paroisse, à vos amis. Parlez plus fort ! Rejoignez les mouvements pro-vie, pro-famille, aidez votre prêtre, etc . . . .

Kyrie eleison.

Un Converti d’Aujourd’Hui – II.

Un Converti d’Aujourd’Hui – II. posted in Les Commentaires Eleison on mars 9, 2019

Cher jeune ami,

Je vous félicite des grandes grâces de conversion que vous avez reçues de Dieu ! Désprmais vous êtes à même de combattre pour le salut éternel de votre âme ! Car vous risquez de tomber en route comme n’importe lequel d’entre nous (I Cor. X, 12), le chemin qui mène au Ciel étant étroit (Mt. VII, 14), mais si vraiment vous voulez aller au Ciel, avec la grâce de Dieu vous y parviendrez en dépit de toutes les embûches du monde, de la chair et du diable. Car, sachez-le, vous et moi nous vivons et sommes catholiques rien que pour sauver nos âmes en aimant Dieu par-dessus toute chose et en aimant notre prochain comme nous-mêmes. De ces deux commandements, dépendent toute la Loi et les Prophètes, hier, aujourd’hui et demain, et ce jusqu’à la fin du monde. Même le monde moderne ne peut changer de tels fondements.

Donc la situation actuelle de l’Église et du monde a beau inquiéter que jamais, il ne faut pas pour autant se laisser effrayer. “Oui, j’en ai l’assurance, s’écrie saint Paul, ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni le présent, ni l’avenir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune créature, ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui réside dans le Christ Jésus, notre Seigneur. (Rom. VIII, conclusion). Une chose cependant peut nous séparer de Dieu : c’est le péché. Les âmes de la majorité des êtres humains qui ont vécu ou vivront se damnent et rempliront l’enfer (Mt VII, 13). En conséquence, quoi que vous fassiez, “Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement” (Ph. II, 12). La perspective de la damnation éternelle est trop horrible. Ayez donc constamment présent à l’esprit les quatre fins dernières : la mort, le jugement, l’enfer et le Ciel, et afin de vivre habituellement en état de grâce, restez, dans toute la mesure du possible, proche des sacrements, particulièrement de la confession et de la messe.

La Très Sainte Vierge sait parfaitement bien que les temps modernes rendent la vie catholique difficile. C’est pourquoi Elle nous a donné un remède propre à nos temps pour sauver nos âmes : la dévotion des Cinq Premiers Samedis du Mois. Renseignez-vous à ce sujet dans tous les détails, notamment par ce volant : https://​stmarcelinitiative.​com/​wp-content/​uploads/​2016/​04/​fatima-flyer.​pdf ; puis, faites-les le plus tôt et le plus fidèlement possible. Un catholique qui connaîtrait la dévotion des Cinq Premiers Samedis, et qui ne profiterait pas de ce moyen de salut si simple offert par la Sainte Vierge, devrait se faire examiner la tête ! L’offre paraît-elle trop généreuse pour pouvoir être vraie ? Il n’en est rien. La Vierge Marie sait exactement ce que vous avez vous-même appris à la dure : que le matérialisme athée d’aujourd’hui, le mensonge et la corruption, la liberté et le confort excessifs, agissent comme autant d’obstacles qui s’interposent entre ses enfants parmi les hommes et son divin Fils. A ce problème, Elle nous donne Sa réponse. Qui plus est, en faisant exactement ce qu’Elle demande, vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour obtenir que le Pape reçoive la grâce de consacrer la Russie à son Cœur Immaculé. Car là se trouve la clé donnée par Dieu pour résoudre, à l’échelle du monde, les problèmes d’aujourd’hui.

En attendant, sur un plan surnaturel, utilisez le temps dont vous disposez actuellement pour prier et pour étudier. Récitez chaque jour, autant que cela vous sera possible, les 15 mystères du Rosaire, car c’est là la plus grande des prières, après la prière de la messe. Vous étudierez également tout ce que vous trouverez de ce qu’a dit et écrit Mgr Lefebvre : il est le guide par excellence, suscité par Dieu dans cette crise de l’Église sans précédent. Lisez aussi des livres catholiques (d’avant les années 1960) qui vous intéressent. Des livres corrects mais qui ne vous intéressent pas spécialement ne vous apporteront pas autant. De même, profitez de l’Internet, tout en vous en méfiant, car les trésors qu’on y trouve sont entourés de pièges. Ne manquez pas de rencontrer une variété de prêtres catholiques ; sachez apprendre quelque chose de chacun d’eux, mais sans vous perdre dans une confusion d’idées. Visitez des communautés ; restez aussi longtemps que vous êtes le bienvenu dans n’importe quel environnement où vous trouvez Dieu.

Et enfin, sur le plan naturel, cherchez par tous les moyens un travail honnête si vous trouvez qu’en tant qu’homme cela manque à votre équilibre ; mais évitez de vous engager à long terme tant que vous n’êtes pas certain d’avoir trouvé ce que Dieu attend de vous. De même, traitez les jeunes filles avec courtoisie, mais évitez de choisir une épouse avant d’avoir trouvé le travail qui doit normalement être le vôtre pour le reste de votre vie. Une jeune fille sérieuse hésite à s’attacher à un homme qui n’a pas encore trouvé son travail.

Que Dieu vous bénisse, et que Sa sainte Mère vous protège. Allez-y !

Kyrie eleison.

Vivre en Catholique ?

Vivre en Catholique ? posted in Les Commentaires Eleison on mars 18, 2017

Un autre jeune homme m’écrit pour me demander comment vivre en Catholique dans le monde qui nous entoure. Mais pour quel Catholique cela ne fait-il pas problème aujourd’hui ? Ses questions sur le monde et l’Église suivent en italique. Après, l’auteur de ce « Commentaire » lui offre quelques conseils :—

Il me devient de plus en plus difficile de mener une vie en accord avec ma Foi catholique. Quant au monde, dès que je gagnerai ma propre vie, devrai-je penser à me déplacer dans un autre pays, par exemple la France, pour chercher là le moyen de fonder une famille chrétienne avec une épouse, des prêtres qui tiennent à la Tradition, etc. ? Quant à la Messe, celle de St Pie V la plus proche de ma ville est à B., où se trouve une chapelle de la Néo-fraternité et une autre chapelle qui dépend de la Néo-église. Qu’est-ce que vous me recommanderiez de faire, Excellence ? Je ne connais pas de prêtres de la Résistance dans mon pays, ni même beaucoup de vrais Catholiques, comme il me semble.

Quant au monde, je ne vous recommanderais pas de vous déplacer dans un autre pays. Il est tout à fait probable que vous y rencontreriez les mêmes problèmes, et vous auriez coupé vos racines naturelles dans votre propre pays. Vous pouvez bien penser que les racines dans une ville moderne ne valent pas grand-chose, mais elles valent mieux que rien. « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras », dit le proverbe, et vous risqueriez de changer non pas de mal en mieux mais de mal en pire. La Providence vous a mis dans la ville où vous avez à présent votre famille et vos amis. Les solutions aujourd’hui sont d’ordre plutôt intérieur qu’extérieur, surtout lorsqu’une Guerre mondiale menace – aux USA le Système tout entier est contre Trump, et le Système veut la guerre !

De même pour l’assistance à la Messe. Cette « autre chapelle » que vous évoquez fut une fois meilleure qu’elle ne l’est maintenant. L’apostasie est aujourd’hui partout. A votre place je me méfierais des solutions géographiques. Vous pourriez vous attacher un jour au meilleur des prêtres comme il vous semblait, et peu de temps après il perd lui aussi les pédales. Un tel cas n’est que trop courant dans l’état actuel de l’Église. Cherchez une solution plutôt intérieure qu’extérieure.

Quant aux solutions intérieures, puisque vous lisez ce « Commentaire » vous savez avec quelle fréquence je répète la recommandation de prier tous les jours tous les 15 Mystères du Saint Rosaire. Les bons livres et la bonne musique peuvent aider beaucoup aussi à nourrir et à protéger l’esprit et le cœur. Lisez ce qui vraiment vous intéresse parce que vous profiterez bien moins de ces livres-là que de ceux que vous ne lisez que par devoir. Le Bon Dieu a vu depuis l’éternité dans quelle misère le monde moderne se plongerait. Il a vu aussi qu’il y aurait encore aujourd’hui des âmes qui veulent aller au Ciel. Est-ce imaginable que même dans les grandes villes infernales que nous connaissons, Il n’aurait laissé pour de telles âmes aucun recours, pour peu qu’elles tiennent à ne pas quitter le chemin du Ciel ?

Pourtant Il a prévu que tous les moyens extérieurs tomberaient sous le contrôle de Ses ennemis : le téléphone, les courriels, les drones, les universités, la politique, le droit, la médecine, etc., etc. Voilà pourquoi je pense que ce qu’Il vise en permettant à Ses ennemis un tel pouvoir, c’est de nous acculer à revenir vers Lui et vers une vraie pratique intérieure de Sa sainte religion, malgré le pire que les Papes et les prêtres Conciliaires puissent faire pour nous en empêcher. Donc, à mon avis, contentez-vous d’assister à la Messe de St Pie V la moins contaminée qui se trouve près de vous, confessez-vous régulièrement auprès d’un prêtre encore prêt à écouter les confessions et qui ne vous dise pas qu’un péché n’en est pas, et trouvez le moyen d’insérer dans le cours de votre journée tous les 15 Mystères du Rosaire. Et puis « possédez en patience votre âme », et en douceur suppliez Dieu de vous montrer le chemin du Ciel et d’intervenir ici-bas avant que tout ne soit perdu. Malgré toutes les apparences, c’est encore Lui le Maître.

Kyrie eleison.

La Détresse des Catholiques.

La Détresse des Catholiques. posted in Les Commentaires Eleison on octobre 15, 2016

Un monde qui veut de moins en moins de Dieu éreinte les Catholiques. Voici le cri du cœur d’encore un lecteur :

Je me demande comment il est possible de garder la foi dans la situation générale de l’Église d’aujourd’hui, où il manque absolument de bergers. Pendant quelques mois, nous avons pratiqué à la Fraternité Saint Pie X, ce qui nous a fait comprendre la valeur de la Tradition. En y étudiant l’histoire des difficultés de Mgr Lefebvre nous avons compris à quel point il est trahi. Nous avons suivi la « Résistance » à travers le site web Non Possumus. Mais l’abbé C. l’appelle la « Désistance », et durant quelques mois il nous a trompés. Détrompés, nous avons quitté son groupe. Maintenant, on ne peut plus aller à la Fraternité car ils insistent pour qu’on se joigne à certaines activités, à des réunions d’enfants de chœur, etcetera. Ils veulent des renseignements sur nous et pour les obtenir nous envoient des couples mariés engagés à plein dans la Fraternité. Devant eux nous devons nous efforcer de ne rien dire qui nous empêcherait de recevoir la sainte Communion, comme cela arrive à certaines personnes, accusées d’être « contre le Pape François » ou « pour la Résistance ». Actuellement nous allons à l’Église catholique Maronite, car là au moins la Consécration est valide. Mais on est déçu de constater qu’ils acceptent Vatican II en général, et ils m’ont demandé de permettre à mes filles de servir à l’autel. Lorsque j’ai refusé, ils m’ont dit : « Nous sommes tous des enfants de Dieu » avec d’autres arguments pareils, pour empêcher que nous discriminions contre les femmes servant à l’autel.

Je n’ai personne à qui aller pour la Confession. J’ai des luttes continuelles au travail où je ne cesse de parler de Dieu et des événements actuels, en dépit du fait que l’école étant séculière et séculariste, le personnel est employé de l’État. Suivant votre conseil de nous retirer dans l’ombre pour nous préparer à la descente dans les catacombes, je me méfie des contacts sociaux, mais il est difficile de se battre tout seul. Nous sommes maintenant en contact avec les gens du T.F.P. (Tradition, Famille, Propriété). Je ne suis pas sûr de leur doctrine. Mais que pouvons-nous faire ? La lutte pèse lourdement sur mes épaules. Dans cette école où je travaille il y a un professeur franc-maçon, que je sache. Bien qu’elle soit une école d’État, toute son orientation est religieuse, mais d’une façon seulement déiste, c’est-à-dire sans le Christ. Que puis-je faire ? Dans ce pays il ne reste plus rien, et on ne sait où donner de la tête.

Entre autres choses, je lui ai répondu que lorsque l’Église est entraînée sur le Chemin de la Croix pour y être crucifiée, comme cela arrive aujourd’hui, la seule façon de ne pas avoir à porter ne serait-ce qu’une écharde de cette Croix est de ne plus être Catholique. De toute évidence, ce lecteur veut rester Catholique pour aller au Ciel avec sa famille. Dès lors il ne devrait pas être surpris de se voir souffrir des échardes de la Croix de Notre-Seigneur. Le moment pour s’inquiéter pour de vrai, ce sera quand il se trouvera à l’aise dans ce monde qui nous entoure.

Quant à son lieu de travail, il n’y a pas grand-chose qu’il puisse y faire. Les contacts sociaux doivent être maintenus par la prière, la charité et l’exemple, car nous autres êtres humains nous sommes des animaux sociaux. En même temps n’épuisons pas notre énergie et ressources limitées en jetant des perles aux pourceaux. Notre Seigneur nous dit de ne pas condamner si nous ne voulons pas être condamnés, mais Il nous dit aussi de savoir discerner entre les loups et les véritables bergers (S. Mat VII, 15). Juger-condamner, non. Juger-discerner, oui. Aussi, le Catholique se doit-il d’exercer son meilleur jugement sur la variété de prêtres et de laïcs qu’il rencontre dans le chaos de l’Église d’aujourd’hui. Et dans tous les cas, un père de famille doit aujourd’hui mener sa propre famille dans la prière des cinq Mystères du Rosaire en famille chaque soir (ou mieux, chaque matin). De cette façon-là il aura la garantie que Notre-Dame protégera sa famille, comme elle seule le peut, à travers n’importe quels graves événements qui nous sont réservés.

Kyrie eleison.