Akita

Pelerinage de Walsingham

Pelerinage de Walsingham posted in Les Commentaires Eleison on septembre 5, 2020

Le pèlerinage de la « Résistance » qui doit se dérouler dans deux semaines au principal sanctuaire marial d’Angleterre, près de Norfolk, dans l’est de l’Angleterre, a été directement inspiré par les paroles de Notre-Dame d’Akita, prononcées au Japon le 13 octobre 1973, il y a déjà 47 ans. Notons le jour et le mois qu’Elle a choisis pour délivrer son Message pré-apocalyptique pour le monde, par l’intermédiaire de Sœur Agnes Sasagawa, pourtant humainement sourde : le 13 octobre 73. C’est le jour anniversaire du Grand Miracle de Fatima en 1917. En effet, au cours de son enquête officielle sur l’authenticité de la manifestation de la Vierge, l’évêque catholique d’Akita de l’époque a consulté le cardinal Ratzinger à Rome, lequel aurait dit qu’Akita était en continuation de Fatima. En tout état de cause, cet évêque du lieu, John Shojiro Ito, a donné son entière approbation officielle à la dévotion de Notre-Dame d’Akita. Voici donc ce troisième message :—

Comme je vous l’ai dit, si les hommes ne font pas pénitence et ne s’améliorent pas, Dieu le Père infligera un terrible châtiment à toute l’humanité. Ce châtiment, plus grand que le déluge, sera tel qu’on n’en aura jamais vu auparavant. Le feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l’humanité, les bons comme les méchants, n’épargnant ni les prêtres ni les fidèles. Les survivants se trouveront dans un état si misérable qu’ils envieront les morts. Les seuls recours qui vous resteront seront le Rosaire et le Signe laissé par Mon Fils. Récitez chaque jour, les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les évêques et les prêtres. L’œuvre du diable s’infiltrera même dans l’Église, de telle sorte que l’on verra des cardinaux opposés à d’autres cardinaux, des évêques contre d’autres évêques. Les prêtres qui me vénèrent seront méprisés et contredits par leurs collègues . . . les églises et les autels seront saccagés ; l’Église sera remplie de ceux qui acceptent des compromis et le démon poussera de nombreux prêtres et âmes consacrées à quitter le service du Seigneur. Le démon sera particulièrement implacable contre les âmes consacrées à Dieu. C’est la pensée de la perte de tant d’âmes qui est la cause de ma tristesse Si les péchés augmentent en nombre et en gravité, il n’y aura plus de pardon pour eux. (C’est-à-dire les prêtres pour entendre les confessions seront inaccessibles.)

La corona-panique grossièrement gonflée du printemps 2020, ainsi que la menace de sa répétition délibérée cet automne, comme de l’imposition du communisme prévue pour s’abattre sur le monde entier, ont donné à de nombreuses personnes l’occasion de comprendre plus clairement pourquoi, en 1973, Notre-Dame d’Akita a ajouté ces mots après Son Message : Moi seule suis encore en mesure de vous sauver des calamités qui s’annoncent. Il y a longtemps que les problèmes de l’Eglise et du monde, causés par la faute des hommes, dépassent toute possibilité de solution que pourraient apporter de les hommes à eux seuls. Si Dieu le permet, à Walsingham nous ferons exactement ce qu’a demandé Notre Dame en 1973, pour obtenir Sa solution à Elle, et non la nôtre !

Vendredi 18 septembre
Arrivée à Walsingham pour 16 heures.
Premier Rosaire complet (pape, évêques, prêtres) 17h15 Slipper Chapel grounds
(Rosaire complet (15 Mystères) facultatif 20h00 Village de Walsingham)

Samedi 19 septembre
Deuxième Rosaire complet du pèlerinage 10h00
(marche le long du Holy Mile à partir de la Slipper Chapel)
Messe 12 heures. Abbaye de Walsingham
Troisième Rosaire complet (évêques, prêtres, Pape) 14h00. Abbaye de Walsingham
Quatrième Rosaire complet 16h30 Village de Walsingham
(Rosaire complet facultatif 20h00 Village de Walsingham)

Dimanche 20 septembre
Cinquième Rosaire complet (prêtres, pape, évêques) 9h30. Abbaye de Walsingham
Messe 10.30h Abbaye de Walsingham
Bénédiction finale 12h30 Abbaye de Walsingham.

Ces heures sont exprimées en GMT plus une heure pour l’heure d’été anglaise. Elles peuvent aider les âmes éloignées de Walsingham à prier en union avec les pèlerins sur place à Walsingham.

Kyrie eleison.

La Réalité de l’Arche

La Réalité de l’Arche posted in Les Commentaires Eleison on mars 22, 2014

Si quelqu’un met encore en doute la possibilité d’un châtiment mondial comme celui dont Notre Dame d’Akita nous a avertis au Japon en 1973, qu’ils se rappellent qu’un tel châtiment est déjà arrivé il y a 5,000 ans et donc peut arriver de nouveau. Et s’ils doutent de la réalité historique du Déluge mondial au temps de Noé, qu’ils mettent 53 minutes à regarder sur YouTube le film passionnant intitulé L’arche de Noé et le Déluge : Preuves Historiques et Scientifiques. Mais attention à ce qui me semble être un tas de désinformation accessible tout autour. On dirait que les ennemis de Dieu font tout pour nous éloigner d’une preuve de la véracité de la Bible aussi sensationnelle que l’existence réelle de l’Arche de Noé.

Elle repose à quelque 4,600 mètres de hauteur dans un canyon à la limite des neiges éternelles sur le Mont Ararat juste à l’ouest de la frontière Turco-Arménienne. Elle est difficile d’accès parce que pour une grande partie de l’année elle est couverte de glace, pendant toute l’année elle est menacée d’avalanches, et dans la plaine en-dessous il ne manque ni larrons ni guerres civiles de la région. Néanmoins, après avoir évoqué le récit identique du Déluge dans une série de langues anciennes dont toutes citent le même nom de Noé, le film français continue avec une longue liste de visiteurs connus de l’Arche dans le cours des siècles. Le film affirme que 34 de leurs récits se ressemblent de façon notable.

La liste commence par un prêtre chaldéen un demi-millénaire avant le Christ, et passe en 360 A.D. par un évêque chrétien, en 1269 par le célèbre explorateur italien, Marco Polo. En 1840 un grand tremblement de terre, en taillant sur le flanc de la montagne le canyon où repose l’Arche, l’a cassée en deux morceaux, gisant maintenant à 30 mètres l’un de l’autre. Aux 19me et 20me siècles l’Arche reçut beaucoup de visiteurs, et pendant et après la Deuxième Guerre mondiale plusieurs aviateurs américains qui survolaient la montagne ont pu clairement y distinguer un énorme bateau de fabrication humaine, de couleur sombre, en forme de péniche. Ils n’avaient aucun doute que c’est l’Arche qu’ils voyaient. Enfin tout récemment une équipe d’explorateurs turcs a pénétré en 2007 à l’intérieur de l’Arche, où ils ont filmé des séquences accessibles sur YouTube, indépendamment du film français.

Celui-ci conclut avec des spéculations passionnantes de savants et de géologues modernes sur la masse d’eau dont la Bible dit qu’elle a noyé les plus hautes montagnes (d’alors) dans une profondeur de sept mètres (Gen.VII, 20). Ce qui est surtout remarquable dans le récit biblique c’est que l’eau n’est pas seulement tombée d’en haut mais a giclé aussi d’en bas (Gen.VII, 11 ; VIII, 2). Une explication vraisemblable nous en est offerte dans le film par un ingénieur américain, le Dr. Walter Brown. Il suppose qu’avant le Déluge il y avait d’énormes cavernes souterraines connectées entre elles et remplies d’eau d’une profondeur de 800 mètres sous une croûte de rocher à la surface de la terre, épaisse de 15 kilomètres. Ce rocher pesait si fortement sur l’eau en dessous qu’il a suffi que la croûte se fende quelque part, fente qui en deux heures se serait étendue partout, pour que l’eau gicle d’en bas dans une véritable explosion qui a changé la face de la terre, et qui explique selon le Dr Brown de nombreux traits de la géologie telle que nous la connaissons actuellement. Passionnant.

Mais combien de gens veulent reconnaître aujourd’hui que Dieu existe, que le péché est grave, et que la ruine de l’environnement est une des façons dont le péché est puni ? Le film affirme que vers la fin du 19me siècle, malgré le grand nombre de visiteurs de l’Arche, les gens s’intéressaient davantage à l’Évolution qui les débarrassait de Dieu qu’à l’Arche qui le leur rappelait trop clairement. Il est vrai que Dieu a promis à Noé qu’il n’y aurait plus jamais de déluge d’eau (Gen. IX, 15), mais cela n’exclut pas une pluie mondiale de feu. C’est d’une telle pluie que Notre Dame d’Akita a dit qu’elle était suspendue au-dessus de nos têtes. Ce qui est certain, c’est que le péché déborde actuellement dans le monde entier, sans rien qui le retienne.

Kyrie eleison.

Initiative Marcellus

Initiative Marcellus posted in Les Commentaires Eleison on novembre 10, 2012

Après avoir reçu la semaine dernière des détails de la « Marcellus Initiative », établie pour faciliter les dons à la cause d’un évêque « expulsé », certains lecteurs ont demandé avec raison quels seraient les buts de l’« Initiative ». Pour commencer, il s’agira de couvrir les frais personnels pour le déménagement de Wimbledon, hors de Londres peut-être, et ensuite pour l’installation ailleurs. Pour ce qui dépasse ces frais, le mot « Initiative » a été choisi exprès pour laisser la porte ouverte à diverses options. Toutefois, il est important que personne ne pense que ces dons aillent servir à court terme pour créer une nouvelle Fraternité Saint Pie X ou un séminaire de remplacement. Dans les deux cas il y a de bonnes raisons pour ne pas s’y précipiter.

En ce qui concerne une alternative à la FSPX, nous devons tirer les leçons qui se dégagent de sa grave crise actuelle. L’Église catholique pour remplir sa mission se fonde sur l’autorité, depuis le Pape en haut jusqu’aux fidèles en bas, mais aujourd’hui notre monde Révolutionnaire a tellement détruit le sens naturel de l’autorité que peu d’hommes savent commander, et le grand nombre d’hommes obéissent trop peu – ou trop. Nous avons perdu, pour ainsi dire, ce bon sens paysan qui permettait à l’autorité catholique de fonctionner normalement. Et de même que seul Dieu put rétablir l’autorité de Moïse en châtiant de façon spectaculaire les rebelles qui s’insurgeaient contre elle (cf. Nombres XVI), ainsi nous semble-t-il sûr que Dieu seul pourra restaurer l’autorité du Pape. Cela se fera-t-il par une « pluie de feu », selon l’avertissement de Notre Dame d’Akita au Japon en 1973 ? Quoiqu’il en soit d’un châtiment éventuel, la possibilité immédiate et pratique reste celle des oasis de la Foi, que j’entends faire mon possible pour secourir.

Pour la réouverture d’un séminaire catholique classique, des arguments semblables s’appliquent. On ne construit pas une maison sur du sable dit Notre Seigneur (Mt.VII,26). Il me semble à moi qu’il devient de plus en plus difficile de transformer des jeunes hommes d’aujourd’hui en prêtres catholiques. Les qualités surnaturelles de foi, bonne volonté et piété vont loin, mais la Grâce construit sur la nature, et les fondements naturels, tels un foyer solide et une éducation vraiment humaine, se font de plus en plus rares. Bien sûr, il reste encore de bonnes familles où les parents ont compris ce que la Religion exige d’eux pour mettre leurs enfants sur le chemin du Ciel, et il y en a qui font des efforts héroïques dans ce sens. Mais notre monde pervers s’évertue à détruire tout bon sens et décence naturelle, qu’il s’agisse du genre, de la famille, ou de la patrie. Même avec les meilleures intentions, les enfants du milieu social actuel restent en général plus ou moins sévèrement handicapés quand il s’agit d’entendre ou de suivre un appel de Dieu.

Cela signifie-t-il que Dieu a abandonné son Église, ou qu’Il entend nous laisser sans prêtres pour demain ? Bien sûr que non. Mais cela signifie qu’aucune organisation catholique que l’on constituera demain pour sauver les âmes ne pourra se permettre de perdre de vue à quel point l’Église Conciliaire et le monde moderne sont funestes pour le salut des âmes. Cela signifie de même que les prêtres ne pourront plus être formés demain pour connaître par cœur la Somme Théologique de Saint Thomas d’Aquin, si on ne les forme pas pour comprendre à fond le contexte réel d’aujourd’hui dans lequel il va falloir appliquer cette Somme.

Voilà pourquoi, coûte que coûte, les Congrégations et séminaires de demain devront absolument être ancrés dans le réel, et ne pas se perdre dans des rêves d’une fausse « normalité ». Cela sera-t-il possible ? Avec l’aide de Dieu, oui. Mais Dieu est Dieu, et pour le salut des âmes de demain, il se peut qu’Il n’ait plus recours aux Congrégations ou séminaires classiques d’hier. Pour ma part, je m’efforcerai de suivre Sa Providence en ce qui concerne l’ordination des prêtres ou bien – la consécration d’évêques. Que la volonté de Dieu soit faite.

Kyrie eleison.

Pourquoi la Souffrance ?

Pourquoi la Souffrance ? posted in Les Commentaires Eleison on mars 19, 2011

Ce dernier déplacement dramatique des plaques tectoniques à l’est du Japon qui a causé à l’intérieur du pays le plus grand tremblement de terre que le Japon ait connu depuis longtemps, et sur le littoral un raz-de-marée absolument dévastateur, doit susciter en beaucoup d’esprits la question classique : si Dieu est tout-puissant et parfaitement bon, comment est-ce possible qu’il permette tant de souffrance des hommes ? La réponse classique n’est pas trop difficile en théorie, au moins quand on ne souffre pas trop soi-même ! –

Tout d’abord, la souffrance est souvent un châtiment du péché. Le péché envoie les âmes en Enfer, alors que Dieu les a créées pour le Ciel. Si la souffrance sur terre va freiner le péché et aider les âmes à choisir le Ciel, alors Dieu, qui est certainement maître des plaques tectoniques, peut sans difficulté s’en servir pour châtier le péché. Les Japonais étaient donc spécialement pécheurs ? Notre Seigneur lui-même nous dit de ne pas poser cette question-là, mais plutôt de penser à nos propres péchés et de faire pénitence, « autrement vous périrez tous de façon semblable » (Lc.XIII, 4). Assurément il y a des Japonais qui se demandent en ce moment si après tout le but de la vie consiste à s’adonner au matérialisme et au confort qu’ils ont appris à l’Occident.

Deuxièmement, la souffrance humaine peut bien être un avertissement qui détourne les hommes du mal et coupe leur orgueil. En ce moment tout l’Occident impie devrait se poser comme problème son propre matérialisme et sa prospérité. Car si depuis des années l’incidence des tremblements de terre et des autres désastres naturels augmente constamment dans le monde entier, n’est-ce pas que le Bon Dieu cherche à attirer notre attention, en espérant peut-être nous éviter la « pluie de feu » dont sa Mère nous a avertis à Akita (au Japon) en 1973 ? Mais actuellement n’est-il pas tout à fait probable que les Japonais tirent bien plus de profit de leur désastre que l’Occident lointain, parce que ce sont eux précisément qui souffrent ? Ces pays-là qui subissent dès maintenant un avant-goût du Châtiment suspendu au-dessus de toutes nos têtes, peuvent avoir même de la chance.

Troisièmement, Dieu peut utiliser la souffrance humaine pour mettre en valeur les vertus de ses serviteurs. Voilà ce qu’il a fait avec Job et avec les martyrs chrétiens de toutes les époques. Peut-être peu de Japonais ont-ils aujourd’hui la foi surnaturelle, mais s’ils s’humilient sous ce qu’ils sentent être la main puissante de Dieu, ils s’acquerront du mérite et ils rendront gloire à Dieu au moins sur le plan naturel. Déjà leur réaction exemplaire n’édifie-t-elle pas le monde entier ?

Enfin il y a la réponse que Dieu lui-même donne à Job, qui vers la fin de son Livre dans l’Ancien Testament n’est toujours pas satisfait des explications de sa souffrance que lui-même ou sa famille ou ses amis ont pu trouver. Je condense et adapte les Chapitres 38 et 39 de son discours ! – « Où étais-tu, Job, lorsque j’ai posé les fondements de la terre ? C’est toi qui as tracé le dessein des plaques tectoniques ? Qui, dis-le-moi, retient normalement la mer dans ses limites, et ne permet pas qu’elle inonde la terre ? Penses-tu vraiment que je n’ai pas eu de bonnes raisons pour la laisser inonder le littoral nord-est du Japon ? » Et Job de se soumettre enfin ! Cette réponse le satisfait, et il reconnaît qu’il a eu tort de mettre en question la sagesse et la bonté de Dieu (Job Ch.42, 1–7).

Faisons nous-mêmes pénitence, laissons-nous avertir comme il faut par le désastre au Japon, espérons nous aussi rendre gloire à Dieu quand il sera notre tour de souffrir, et reconnaissons surtout que Dieu seul est Dieu !

Kyrie Eleison.