Eleison Comments

Humainement, Finie

By Eleison Comments in Les Commentaires Eleison on juillet 3, 2010

image_pdfPDFimage_printPrint

« Monseigneur, je ne comprends pas ! D’abord (EC 153) vous faites passer les “sédévacantistes” pour des bien pensants, à tel point que la Fraternité St Pie X semble s’être trompée. Ensuite vous aspergez d’eau de rose le Cardinal Kasper, autre ennemi de la FSSPX. Pourtant vous suggérez que son sourire prouve que l’Église est finie ! Et le comble (EC 154), vous dites que la FSSPX a raison, après tout ! J’ai la tête qui tourne ! »

« Doucement, doucement ! Commençons par la partie facile de la réponse, pour passer à la partie intéressante. La semaine dernière (EC 154) j’ai dit que Vatican II a divisé la Vérité catholique d’avec l’Autorité catholique, et que la FSSPX, entre les partisans excessifs de la Vérité, tels les “sédévacantistes”, et ceux de l’Autorité, tel le Cardinal Kasper, détient la vraie solution, en gardant autant d’Autorité que possible qui soit compatible avec la plénitude de la Vérité. Bien sûr, cette solution à mi-chemin entre les deux erreurs se fait attaquer des deux côtés, mais se pencher avec compréhension sur les erreurs opposées aidera normalement à situer entre elles la vraie solution. »

« Soit, Monseigneur, mais comment faites-vous pour tirer du simple sourire d’un Cardinal la fin de l’Église, humainement parlant ? »

« La raison fondamentale en est que l’abandon de la Vérité est bien plus grave que l’abandon de l’Autorité, laquelle n’est là que pour servir la Vérité. Donc la Vérité est primordiale et l’Autorité secondaire. Aussi, tandis que les “sédévacantistes” ont la Foi (pourquoi s’affoleraient-ils autrement pour l’égarement des Vicaires du Christ ?), et qu’ils sont encore capables de penser (leurs arguments paraissent bien logiques), par contre dès que l’Autorité de Vatican II fait accepter la nouvelle religion de l’homme par un catholique, celui-ci commencera à perdre la Foi dans l’unique vraie religion de Dieu, et il se mettra à démolir son intelligence, en la forçant à digérer la contradiction, car les deux religions se contredisent absolument, en principe comme en pratique – regardez autour de vous !

« Quant au sourire du Cardinal, il démontre à quel point les prélats les plus haut placés dans l’Eglise ont perdu la Foi (au moins humainement parlant), et ont démoli leurs intelligences en poursuivant le “dialogue œcuménique”. La plénitude de la divinité se trouve dans Jésus Christ qui n’a fondé qu’une seule Église, laquelle est contredite nécessairement, à différents degrés, par toute autre “église”, religion ou non-religion. Dès lors, comment des prélats catholiques peuvent-ils “dialoguer” avec des non-catholiques si ce n’est en vue de les convertir ? Proposer n’importe quelle autre fin au “dialogue” serait nier implicitement la divinité de Jésus Christ. Alors n’est-ce pas normal que la FSSPX le prenne pour un hérétique ? Et le Cardinal ne fait qu’en sourire.

« En effet, à cause de l’Autorité, il est toujours persuadé qu’il croit tout ce que croit un catholique. Cela signifie qu’il a perdu toute notion de la contradiction, autrement dit, avec sa Foi il a perdu l’usage de son intelligence. Or, lorsqu’un homme a perdu l’usage de sa faculté la plus haute, son intelligence, que lui reste-t-il pour le tirer d’affaire ? Seul un miracle. Et ce Cardinal est typique des prélats d’aujourd’hui. Donc à moins d’un miracle, l’Église officielle d’aujourd’hui est finie. »

Kyrie Eleison.