Covid

8 des 31 Raisons

8 des 31 Raisons posted in Les Commentaires Eleison on avril 10, 2021

La semaine dernière, nous avions le plaisir de présenter, dans ces “Commentaires”, une série d’observations frappées au coin du bon sens, venant d’un rabbin israélien. Il nous donnait 31 raisons pour lesquelles il refusait le “vaccin” anti-Covid. Malheureusement, pour des contraintes de mise en page, nous avions dû tronquer la plupart d’entre elles afin de les faire tenir toutes dans le format A4 des “Commentaires Eleison”. Mais cette semaine, voici une sélection de huit de ces raisons en version intégrale, ce qui accroit leur pouvoir persuasif . . .

1. Il ne s’agit pas d’un vaccin. Par définition, un vaccin procure une immunité contre une maladie. Or, ce produit ne donne aucune immunité contre quoi que ce soit. Dans le meilleur des cas, il réduit simplement le risque de contracter un cas grave de virus, si l’on s’en trouvait infecté. Il s’agit donc d’un traitement médical et non d’un vaccin. Je ne veux pas prendre de traitement médical pour une maladie que je n’ai pas.

3. Les bénéfices présumés de ce traitement médical sont minimes et ne sauraient faire long feu. L’establishment le reconnaît, en parlant déjà d’injections supplémentaires et d’un nombre toujours croissant de nouveaux “vaccins” qu’il serait nécessaire de recevoir régulièrement. Je refuse de me transformer en un patient à long terme recevant régulièrement des injections de nouveaux produits pharmaceutiques, simplement pour réduire le risque de contracter un cas grave de virus que ces injections n’empêcheront même pas.

5. L’establishment insiste sur le fait que ce traitement médical est sûr. En fait, l’establishment n’en sait rien. Car les effets à long terme sont jusqu’ici totalement inconnus et ne pourront être connus que dans plusieurs années. Tout au plus, peut-on spéculer sur l’innocuité de la vaccination. Il est donc parfaitement malhonnête de lancer des affirmations alors qu’il est impossible de savoir ce qu’il en est réellement. De par cette malhonnêteté, je ne peux aucunement faire confiance au vaccin et je refuse d’être partie prenante d’un quelconque traitement.

9. Les dirigeants et les membres du conseil d’administration de Pfizer ont publiquement déclaré qu’ils ne se sont pas soumis à leur propre traitement, en dépit de toute la fanfare et des assurances qu’on nous prodigue pour inciter tout un chacun à s’y soumettre. Ils prétendent considérer comme injuste de “ne pas respecter la priorité de la file d’attente”. Cette excuse est grotesque. Il faut être incroyablement culoté pour oser avancer une telle raison. Car un tel “manque de respect” n’est que le fruit de leur propre imagination  : s’ils administraient à eux-mêmes quelques injections, verrait-on quelqu’un crier au scandale  ? Il suffit de regarder du côté des milliardaires disposant de jets privés et d’îles privées. Sont-ils connus pour faire la queue ou pour attendre sagement que les centaines de millions de paysans du monde entier reçoivent d’abord ce que ces milliardaires réclament pour eux-mêmes  ? Et qui s’en soucierait  ?

21. Le gouvernement des USA a mis sous scellés le protocole relatif au virus et aux traitements pour la durée de TRENTE ANS. C’est pourtant une information que le public a le droit de connaître, et le gouvernement a la responsabilité de la faire connaître. Que veulent-ils cacher ? S’attendent-ils vraiment à ce que, pour moi, tout passe pour propre dans cette affaire  ? Supposent-ils que je les crois préoccupés d’abord et avant tout de ma santé ? La dernière fois qu’ils ont fait cela, c’était dans l’affaire des enfants yéménites. Si vous n’êtes pas au courant de cette affaire, allez voir ce qui s’y est passé. Et voici qu’ ils veulent refaire le même coup. La première fois, ils n’ont pas réussi à me tromper  ; ce n’est donc certainement pas maintenant qu’ils vont y parvenir.

26. Des histoires horribles arrivent déjà, à un rythme de plus en plus rapide. Mais elles laissent les politiciens totalement impavides  ; le corps médical les balaie d’un simple revers de main, comme étant hors de propos ou négligeables  ; les médias les ignorent ; les compagnies pharmaceutiques foncent en avant  ; quant à ceux qui tirent la sonnette d’alarme ils sont brimés, censurés, sanctionnés. De toute évidence, ma vie et mon bien-être ne sont pas le premier de leurs soucis. Alors ce ne sera pas moi-même la prochaine cobaye de leur laboratoire. Je ne prendrai pas le risque d’être la prochaine victime d’ une “malheureuse coïncidence”.

30. Je regarde tous ces mensonges, la corruption, la propagande, la manipulation, la censure, l’intimidation, la violation de l’éthique médicale, le manque d’intégrité dans le processus scientifique, le camouflage des effets indésirables gênants, le rejet des préoccupations légitimes, l’hystérie, le comportement sectaire, l’ignorance, l’étroitesse d’esprit, la peur, la tyrannie médicale et politique, la dissimulation des protocoles, l’absence d’un véritable souci pour la vie humaine, le manque de respect pour les droits des gens et pour les libertés fondamentales, le détournement de la Torah et du bon sens, la diabolisation des gens de bien, la plus grande expérimentation médicale de tous les temps menée par des gens cupides, indignes de confiance et impies, l’irresponsabilité de ceux-là mêmes qui exigent que je risque tout . . . . Je vois tout cela. C’est pourquoi j’ai décidé que tous, tous peuvent prendre ma place dans la file d’attente. Quant à moi, je place ma confiance en Dieu. Je vais utiliser l’esprit dont le Tout Puissant m’a béni et je vais faire confiance à mon instinct naturel. Ce qui nous amène à la dernière raison qui résume pourquoi je ne me ferai pas “vacciner”.

31. Tout cela pue.

Kyrie Eleison

31 Raisons

31 Raisons posted in Les Commentaires Eleison on mars 27, 2021

Un rabbin israélien vient de faire sur Internet la recension de 31 raisons pour ne pas se faire “vacciner” contre le fameux Covid. Qu’il nous soit permis d’adresser à ce rabbin toutes nos félicitations pour son bon sens ! Pour présenter toutes ses raisons sur une seule feuille, nous sommes obligés de les abréger :

1 Il ne s’agit nullement d’un vaccin, procurant par définition l’immunité, mais d’un traitement médical offrant simplement une certaine protection contre un virus. Je n’ai besoin d’aucun traitement médical pour une maladie que je n’ai pas.

2 Les grandes entreprises pharmaceutiques, les institutions politiques et médicales et les médias ont conspiré pour baptiser cela un “vaccin” afin de tromper l’opinion. Je refuse d’avoir à faire quoi que ce soit avec de telles manipulations malhonnêtes.

3 Les avantages présumés du traitement médical sont minimes et ne seraient de toute façon que de courte durée. Mais les autorités parlent déjà de rendre la vaccination obligatoire et de renouveler les injections. Au demeurant, plusieurs produits sûrs pouvent être proposés. Pour moi, c’est  : Non merci !

4 Je peux me protéger contre un virus simplement en renforçant naturellement mon système immunitaire. En cas de besoin, on peut combattre l’infection en prenant des vitamines ou des médicaments ayant fait leur preuve, comme l’ivermectine et l’hydroxychloroquine.

5 Les autorités ne sauraient affirmer que leur “vaccin” est sûr, puisque les effets à long terme ne pourront être connus que dans de nombreuses années. Je ne leur fais donc pas confiance. Je ne veux pas faire partie de leur traitement.

6 Si les choses devaient mal tourner, il est prévu que ni les grandes entreprises pharmaceutiques, ni les politiciens responsables du “vaccin” ne seront juridiquement tenus pour responsables ni ne pourront être poursuivis. Ils ne prennent donc aucun risque. C’est pourquoi je ne risquerai pas non plus ma santé.

7 Le Premier ministre israélien a publiquement admis qu’Israël servait de laboratoire mondial pour ce “vaccin” expérimental. Or, je n’ai aucune envie de servir de cobaye.

8 Pour accepter un “vaccin” pour les Israéliens, Israël a également accepté de partager les résultats avec la société pharmaceutique étrangère concernée. Pour ma part, je n’ai jamais rien accepté de tel. Je ne contribuerai donc pas à cette entreprise plus que louche.

9 Les dirigeants et les membres du conseil d’administration de Pfizer (société produisant le “vaccin”) ont déclaré qu’eux-mêmes n’avaient pas été “vaccinés” avec leur propre produit, – “pour ne pas passer avant tout le monde” – excuse ridicule !

10 Les grands médias acceptent sans coup férir cette excuse ridicule. Ils font même l’éloge des dirigeants de Pfizer pour leur abnégation. Puisqu’ils nous prennent pour des imbéciles, aucun d’eux ne m’inspire confiance.

11 Bill Gates affirme que les vaccins sont essentiels à la survie de l’espèce humaine. Or, il veut dépeupler la planète, mais je note que lui n’a pas été “vacciné”. A tout ce que propose Bill Gates, j’oppose un net et franc : « non, merci » !

12 Les avis de l’Establishment ont toujours unanimement fait chorus pour encourager la promotion du “vaccin”. Or, ils ont montré qu’ils étaient menteurs et manipulateurs. Je ne mettrai donc pas en jeu mon bien-être personnel, alors que la validité de tels jugements pose un réel problème.

13, Pour promouvoir ce “vaccin”, nous assistons à une campagne de marketing effrénée, sans précédent dans toute l’histoire. Une telle publicité serait déjà inconvenante pour n’importe quel traitement médical, mais que faut-il en penser alors qu’il s’agit d’un traitement entièrement nouveau  ? Cela détermine en moi une ferme attitude de rejet.

14 Les masses suivent docilement, créant même une émulation pour qu’il en soit ainsi. Il y a là quelque chose d’alarmant et de malsain.

15 Toute personne qui s’oppose au “vaccin” est intimidée, calomniée, ridiculisée, censurée, ostracisée, menacée et renvoyée de son emploi. Je préfèrerai toujours faire confiance à ces personnes courageuses, plutôt qu’à l’opinion de l’Établissement.

16 C’est la plus grande expérience médicale de toute l’histoire de la race humaine.

17 Cependant, on minimise drastiquement le fait qu’il ne s’agit que d’une expérience.

18 Si les gens savaient ce qui se passe réellement, très peu d’entre eux accepteraient de participer.

19 Les autorités médicales ne disent rien de tout cela. Ils sont corrompus. Je n’ai aucune confiance dans leur médication.

20 Une telle pression pour “vacciner” viole toute l’éthique médicale et les droits démocratiques. Ne comptez donc pas sur mon appui !

21 Le gouvernement américain est en train de classifier tous les dossiers de “vaccins” pour 30 ans. Qu’est-ce qu’ils veulent nous cacher ?

22 Pourquoi partagent-ils ces dossiers avec des sociétés étrangères mais pas avec leurs propres citoyens ? Je fiche le camp !

23 Les autorités enrôlent toutes sortes de personnes pour harceler ceux qui ne participent pas. De quel droit  ?

24 Parmi les personnes de ma connaissance qui se sont fait “vacciner”, aucune n’a sérieusement étudié la question au préalable. Je me méfie des sectes.

25 La Big Pharma est connue pour pousser ses produits, même en cas d’évidente contre-indication.

26 D’horribles tragédies nous sont racontées, l’une aprês l’autre. Cependant personne n’en prend note, parce qu’on explique qu’il ne s’agit que de malheureux concours de circonstances. Pour ma part, je ne souhaite nullement être la prochaine victime d’une “fâcheuse coïncidence”.

27 Personne n’a le droit d’insinuer qu’un décès est lié à une “vaccination” effectuée antérieurement. Pour quelle raison pratique-t-on l’omerta ?

28 Je trouve répugnant ce culte religieux dont on entoure cette histoire de “vaccin”.

29 Mon médecin me harcèle pour obtenir de moi que je me fasse “vacciner”. Mais il ne me dit rien sur les effets indésirables.

30 Tout cela est misérable. Je vais faire confiance à Dieu, au discernement et aux instincts naturels dont il m’a doté.

31 Cette histoire sent vraiment mauvais, d’un bout à l’autre.

Kyrie Eleison

L‘Imposture Covid

L‘Imposture Covid posted in Les Commentaires Eleison on mars 20, 2021

Cela fait presqu’un an que l’incroyable imposture Covid a surpris le monde entier, tout d’un coup, à base d’un mensonge gigantesque, comme quoi une peste mortelle était sur le point de s’abattre sur toute l’humanité. Le mensonge massif est devenu évident dès que le nombre des fatalités a montré que la supposée “pandémique” n’était pas pire qu’une grippe normale d’hiver. N’empêche, nos lamentables politiciens et nos médias abjects, à la botte de leurs maîtres cachés, continuent jusqu’aujourd’hui à déverser un flot de mensonges sur la “pandémie”pour maintenir un état de panique parmi les peuples du monde. Une telle sottise de leur part fait un spectacle honteux, mais comme d’habitude, ils n’ont à s’en prendre qu’à eux-mêmes, cette-fois-ci pour leur manque de bon sens, conséquence de leur manque d’amour de la vérité qui aura comme conséquence ultime l’arrivée sous peu de l’Antichrist (II Thess. II, 10).

Néanmoins, il y a quelques ämes qui font ce qu’ils peuvent pour enrayer les maîtres du monde criminels, par exemple the Corona-Committe Foundation à base de Berlin, qui a rendu publique le 14 septembre passé un “Rapport Bref” de 28 pages, dont la “Conclusion provisoire” à la page 23 est présentée en dessous. C’est une fortification de bon sens et de vérité, rassemblée par quatre avocats pour l’Allemagne en particulier, mais soutenue par les signatures d’encore 23 experts, principalement médecins, venant du monde entier. Leur Rapport se trouve à l’Internet : corona-auschuss.de/wp-content/uploads/209/02/

Selon ce que nous savons actuellement, nous avons des raisons très sérieuses de penser que le risque présenté par Covid a été gravement surestimé, tandis que le risque et dommages d’éventuelles contre-mesures n’ont pas été suffisamment pris en considération. Le Gouvernement (allemand) a déjà déclaré en avril de 2020 qu’il n’avait ni entrepris une enquête sur les conséquences, ni avait en vue d’en lancer une. Dans une procédure menée par une avocate devant l’Administration bavaroise, la Chancellerie de Bavière a fait savoir que jusque là, contrairement à toute la législation de l’État qui stipule que les affaires d’État doivent être tous vérifiables par écrit, il n’y avait eu aucune investigation ni contrôle par écrit des conséquences. Un tel comportement ne peut se voir que comme une grosse négligence au moins, surtout si l’on considère les rapports toujours plus graves du mal causé par le confinement aux entreprises, aux enfants, aux vieux, etc.

En effet, si l’on vient à peser les risques de part et d’autre, alors il devient évident qu’un risque que l’on pouvait calculer, pas plus dangereux pour le système de santé pris comme un tout que n’importe autre virus de grippe, s’est fait contrer par une série de contre-mesures de haut risque. Ces risques du confinement et de ses contre-mesures ne sont plus en grande partie que des risques, ils sont devenus des réalités. Ils n’ont pas produit les résultats escomptés, parce que les nouvelles infections ou tests positifs, comme le montre le nombre de morts (au moins en rétrospective), tombaient déjà lorsque le confinement est entré en vigueur. Et depuis fin juin 2020 les résultats positifs des tests semblent faire partie de ce faux bruit de fond positif qui remonte des tests. Quant aux contre-mesures ininterrompues (masques, distance-ment social, perte de revenus, fermeture des salles de concert, etc., etc.), chaque jour davantage elles mettent par terre l’économie, la santé, la vie culturelle et sociale des êtres humains en Allemagne. Entre leurs avantages et désavantages il n’y a aucune proportion, ce qui fait que les offenses qu’elles entraînent aussi contre les droits humains sont elles aussi sans proportion, et donc illégales.

Les gouvernements n’ont entrepris aucun calcul suffisant des conséquences des contre-mesures qu’ils ont imposées, omission qui leur a été explicitement rappelée par les tribunaux les plus hauts du pays. Au contraire, ceux-là ont expressément renoncé à prendre en compte tout dommage collatéral, pourtant prévisible. Comment ne pas les inculper pour un tel aveuglement ?

Courage, les catholiques et les non-catholiques – les mensonges sont loin d’avoir encore pris fin !

Kyrie eleison

Logique Covidienne

Logique Covidienne posted in Les Commentaires Eleison on décembre 19, 2020

“A chaque jour suffit sa peine”, dit Notre Seigneur dans le Sermon sur la Montagne (Mt. VI, 34). Ne nous inquiétons pas du lendemain plus que de raison, car ce qui nous cause tant de souci peut très bien ne jamais arriver. C’est pourquoi les projets du gouvernement canadien concernant l’avenir de Covid-19, déjà brièvement présenté il y a six semaines dans un paragraphe de ces “Commentaires”, intéressent moins pour leurs détails ou pour leur calendrier, car tout cela peut changer. Lénine ne voulait-il pas que la Révolution reste, partout, souverainement adaptable  ? Mais ce qui présente un réel bénéfice pour les âmes, c’est de discerner la logique combinant entre eux les éléments de la Révolution, afin qu’on ne soit pas complètement pris de court par la façon dont les événements risquent de se dérouler bientôt.

La crise mondiale actuelle s’articule en trois niveaux en commençant par le bas. La Révolution a d’abord réussi à s’emparer de l’économie (troisième niveau) en automne 2019 avec l’aide de La Réserve Fédérale américaine. Celle-ci, sous prétexte de sauver l’économie américaine de plus en plus chancelante, injecta des montants faramineux de monnaie bidon, asservissant ainsi les bénéficiaires sous des montagnes de dettes. Puis, au printemps 2020, les révolutionnaires se mirent à enchaîner la politique (deuxième niveau) du monde entier en répandant partout l’énorme mensonge du Covid, à savoir que le virus représenterait, à l’instar de la peste bubonique, un effrayant danger pour les hommes. Sous ce prétexte de santé publique, habilement choisi, se dissimule en fait le projet de rendre esclave le culte public de la religion (premier niveau). Gratification suprême pour les révolutionnaires, dont le premier but est de guerroyer Dieu, avec pour effet la damnation des âmes. Le fait que les hommes d’Église eux-mêmes aient anticipé le désir des autorités de l’État en fermant les portes des églises, atteste la faiblesse de l’Église catholique depuis Vatican II  : ils n’émettent aucune protestation contre la fausseté de la “pandémie” de Covid-19, dont les “scientifiques” et les hommes politiques nous rabâchent à satiété qu’elle risque de tuer des millions et des millions de personnes.

Quel mensonge éhonté ! Voilà maintenant près de dix mois de statistiques prouvant que la dangérosité du coronavirus dépasse à peine, voire n’atteint pas, celle d’un virus moyen de grippe hivernale. N’est-ce pas là une conspiration du côté de nos “autorités” scientifiques, médicales et politiques qui, seules, ont résolu de créer puis maintenir un état de panique parmi les gens aux fins de mieux les manipuler  ? (La peur est un moyen bien connu pour manipuler). La Révolution vient de Satan, qui est “menteur et père du mensonge” (Jn. VIII, 44). Cette abjection dans le mensonge doit se poursuivre donc en novembre avec un deuxième verrouillage, qui devrait s’achever au début de l’année, et un troisième Covid 21 annoncé pour plus tard dans la nouvelle année. Si à ce moment-là ces mêmes autorités craignent que l’épouvantail-19 ne fasse plus peur, elles sont capables de lâcher pour leurs fins iniques un virus autrement plus grave.

Au début de l’été prochain le Canada prévoit de recourir une nouvelle fois à l’économie pour placer la prochaine pièce de cette révolution. Il s’agit d’un “programme de revenu de base universel”, calculé pour permettre au gouvernement de contrôler les revenus de chaque individu en rendant tous les agrégats monétaires exclusivement digitaux et en visant une répartition de l’argent aussi égalitaire que possible. Rappelons que l’égalité prend une place majeure dans le rêve contre-nature de la Révolution  : éliminer toute variété et toute hiérarchie que Dieu a instaurée dans sa création. Le contexte prévu devrait être un effondrement économique global forçant les gens à s’engager dans un “Programme mondial de remboursement de la dette”, par lequel le Fonds Monétaire International de Mammon fournirait tout l’argent nécessaire pour rembourser les dettes personnelles de chaque citoyen (hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc.), en contrepartie d’une renonciation définitive à la propriété de tous biens et actifs monétaires personnels. D’autre part, chaque citoyen devra accepter aussi une double vaccination afin de le “protéger” contre les infections Covid-19 et Covid-21. Dans ce projet de mettre fin à la propriété privée, nos lecteurs reconnaitront à la fois un des objectifs majeurs inscrits dans le Protocole des Sages de Sion, mais aussi ce que certains appellent «  l’essence du communisme ». En ce qui concerne les vaccinations, ils se rappelleront une citation d’Henry Kissinger datant de plusieurs décennies : ” Lorsque le peuple accepte de se faire vacciner, la partie est gagnée”. En clair, Kissinger prévoit le triomphe complet et définitif de la Révolution. Ces pauvres révolutionnaires ne savent pas qui est Dieu.

Cependant, ils sont tellement convaincus de leur victoire finale que les Canadiens qui refuseraient d’entrer dans ce nouvel ordre des choses seront détenus indéfiniment dans de nouveaux “cantonnements de confinement” (en train d’être construits maintenant à la hâte), jusqu’à ce qu’ils manifestent leur acceptation. La raison avancée est bien sûr, qu’en refusant les vaccinations, ils constitueraient une “menace pour la santé publique”. Toujours ce même principe du mensonge, comme quoi les autorités auraient un réel souci de notre santé. Mais ne craignez pas, petit troupeau (Lc. XII, 32), vous qui aimez vraiment Dieu  : Le Seigneur a prévu de vous donner Son Royaume ; et tous les différents Sages du monde, ou de Sion, n’y peuvent rien.

Kyrie eleison.

Aux Origines Du Covid

Aux Origines Du Covid posted in Les Commentaires Eleison on décembre 5, 2020

Ces “Commentaires”ne cessent de rappeler que c’est le Bon Dieu qui se trouve au centre de la tempête suscitée dans le monde entier par les mensonges affirmant que le virus Covid-19 fait planer une menace majeure pour l’ensemble de l’humanité, alors que les statistiques montrent depuis le début qu’il n’est guère plus menaçant qu’un virus de grippe ordinaire. Ce qui est néanmoins vrai, c’est que le virus menace de changer profondément le mode de vie du monde entier, car ce sont assurément les ennemis judéo-maçonniques de Dieu qui l’ont conçu dans ce but, ni tous les Juifs ni tous les Franc-maçons sans exception, mais ces Juifs-là et ces Franc-maçons-là qui conspirent ensemble contre le Bon Dieu pour établir une tyrannie mondiale qui réussisse à reléguer en Enfer toutes les âmes humaines qu’Il crée.

De cette conspiration résulte la guerre cosmique entre amis et ennemis de Dieu qui actionne l’histoire du monde. Il est évident que Dieu, étant omniscient, connaît dans les moindres détails tout ce que les deux partis se préparent à faire. Et étant tout-puissant, Il peut intervenir à tout moment pour aider ses amis, comme Il nous l’a montré surtout il y a 2000 ans, par l’Incarnation de son Fils. Mais Son but premier étant de peupler le Ciel d’êtres rationnels qui auront fait usage de leur raison pour passer leur éternité avec lui et non sans lui, on serait presque poussé de dire qu’Il assure à Ses ennemis une bien grande liberté pour tenter et tourmenter Ses amis, alors que pour Ses amis Il intervient pour rétablir l’équilibre. En effet, Ses ennemis ont le diable et ses armées d’anges déchus pour les aider, au point que saint Paul avertira les chrétiens que leur combat n’est pas contre la chair et sang humains, mais contre les démons (Eph. VI, 12).

On le voit. La ruse avec laquelle ces conspirateurs contre Dieu dissimulent aux amis de Dieu leurs véritables intentions est proprement diabolique. Notre Seigneur lui-même a dit à ses Apôtres « Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups” (Mt. X, 16). Pour détraquer les loups, une intervention majeure de Dieu a eu lieu il y a un peu plus d’un siècle lorsqu’ils ont pu découvrir les Protocoles des Sages de Sion. Certes, les Sages de leur côté se sont efforcés de contester l’authenticité des Protocoles, mais comme l’a dit un Américain réputé pour son bon sens : “Si vous voulez savoir si les Protocoles sont authentiques, vous n’avez qu’à regarder autour de vous.” En voici un résumé, bref mais juste –

Mentalement, les Gentils sont inférieurs au peuple des Non-gentils et ils ne savent pas diriger correctement leurs nations. Pour leur bien comme pour le nôtre, nous devons abolir leurs gouvernements et les remplacer par un gouvernement unique. Cela prendra beaucoup de temps et entraînera de grandes effusions de sang, mais c’est pour une bonne cause. Voici ce que nous devrons faire  : Placer partout nos agents et nos aides  ; nous emparer des médias et en profiter pour y faire la propagande de nos projets. Attiser les discordes entre les différentes races, classes et religions  ; utiliser la corruption, les menaces et le chantage pour obtenir ce que nous voulons. Entrer dans les Loges maçonniques pour y attirer à nous les individus susceptibles d’exercer des responsabilités dans la société  ; faire appel à l’ego des gens qui réussissent bien. Mettre en place importante des marionnettes que nous pourrons contrôler par le chantage. Remplacer le pouvoir royal par le pouvoir socialiste, ensuite le communisme, puis le despotisme. Abolir tous les droits et les libertés, sauf le droit reposant sur la force que nous-mêmes exercerons. Sacrifier les personnes, parfois même les non-Gentils, quand cela sera nécessaire. Éliminer la religion, la remplacer par la science et le matérialisme. Contrôler le système éducatif, pour répandre le mensonge et détruire l’intelligence. Réécrire l’histoire à notre avantage, créer des divertissements, corrompre les esprits par les saletés et distractions, pousser les gens à s’espionner mutuellement, maintenir les masses dans la pauvreté pour les obliger à un travail perpétuel. Prendre possession de toutes les vraies richesses, des biens et surtout de l’or  ; utiliser l’or pour manipuler les marchés, provoquer des dépressions, etc. Introduire un impôt progressif sur la richesse, remplacer les investissements sains par la spéculation, accorder aux gouvernements des prêts à long terme portant intérêt, donner de mauvais conseils aux gouvernements et à tout le monde. Puisque nous blâmerons les gouvernements goy (païens) pour le gâchis qui en résultera, les goyim (païens) finiront par se mettre tellement en colère contre leurs propres gouvernements qu’ils seront heureux de nous voir les prendre en main. Nous nommerons alors un descendant de David pour être le roi du monde, et les autres goyim se prosterneront et chanteront ses louanges. Tout le monde vivra dans l’ordre et dans la paix sous son règne de gloire.

Qui ne reconnaît pas ici, comme Henry Ford, le monde “autour de nous” ? Et les origines du Covid ?

Kyrie eleison.

Avenir du Covid?

Avenir du Covid? posted in Les Commentaires Eleison on novembre 7, 2020

Partout de par le monde, de plus en plus de gens observent l’énorme effort de propagande covidienne fourni par les ignobles médias et leurs gouvernements. Ils notent la disproportion frappante entre cette surabondante publicité d’une part, et les rares décès réellement dus au Covid autour d’eux d’autre part. Si bien qu’ils en viennent à penser que, derrière Covid-19, se cache bien plus que ce qu’il y paraît. Il ne fait aucun doute qu’ils ont raison. Toutefois l’identité des criminels qui se cachent derrière le Covid, et ce qu’ils cherchent en réalité, est loin d’être clair. Les matérialistes libéraux se refusent à imaginer que quelqu’un puisse être mauvais à ce point, car ils ont besoin de croire que tout le monde ici-bas est brave par nature. Mais les catholiques croyants, grâce à leur Foi, ont une chance de voir les choses autrement.

Éclairés par leur Foi, ils comprennent que la vie humaine est un temps lors duquel Dieu laisse chaque être humain choisir entre la béatitude éternelle au Ciel, en servant et en aimant la divine Trinité, ou les tourments éternels de l’enfer qui se méritent en rejetant Dieu et en refusant sa Grâce. Les armées des anges, créées avant les hommes, ont eu à faire le même choix, et c’est peut être un tiers d’entre elles qui ont prévariqué et ont été précipitées en enfer. C’est pourquoi aujourd’hui tous les anges déchus envient avec amertume les êtres humains qui ont la possibilité d’atteindre le Ciel. Aussi, font-ils tout leur possible pour entraîner avec eux ces âmes en enfer. De là vient le mal sur la terre.

Mais comment Dieu, bon et tout-puissant comme il l’est, peut-il donner une telle liberté au mal ? La raison en est que Dieu ne veut aucun robot dans le Ciel. Avec Lui, Il ne veut que des anges et les âmes qui ont fait un choix entièrement libre entre Lui et le Diable  ; Il veut des âmes qui l’ont préféré Lui à tous les attraits possibles du monde, de la chair et du Diable. Mais quand le Diable réussit à aveugler les âmes par l’erreur ou à les attirer dans ses guets-apens, alors, souvent, Dieu fait souffrir ces âmes dès ce bref séjour ici-bas, afin qu’elles réfléchissent à nouveau, qu’elles reviennent à Lui et qu’elles se sauvent pour la vie éternelle. « O Dieu, » priait saint Augustin, « punissez-moi dans cette vie, pour que vous n’ayez pas besoin de me punir dans la vie prochaine ». Et Dieu utilise souvent des anges déchus et des hommes pervers pour servir de fléaux, nécessaires comme Il le sait au salut des âmes. De là provient une bonne partie de la souffrance des hommes sur terre.

C’est pourquoi le grand mensonge du Covid est encore susceptible de prospérer un certain temps, en raison du matérialisme athée qui, aujourd’hui, retient pratiquement prisonnière une énorme quantité d’âmes. Ce matérialisme athée est l’essence du communisme, et peut nécessiter de grandes souffrances afin que les âmes en soient ébranlées. Les hommes sont profondément abusés par une fausse notion de la liberté  : cette liberté de choisir entre le bien et le mal au lieu de choisir entre deux biens possibles – car le droit inaliénable de choisir le mal n’existe pas. Mais ce sont des libéraux convaincus et toujours en croisade, qui en tiennent pour la liberté de choisir le mal. Nous l’avons vu, lors des émeutes de cet été  ; ils en tiennent pour la liberté de détruire la police, tout l’ordre public, les villes, comme tous les faibles restes de la civilisation chrétienne  ; bref ils estiment avoir la liberté de faire la guerre à Dieu. Toutes les horreurs du communisme ont régné plus de 70 ans, avant que la “Sainte Russie” n’ait commencé à revenir à Dieu. Que faudra-t-il pour que tout un monde apostat soit prêt à supplier Notre-Dame d’obtenir la pleine Consécration de la Russie ?

Selon une source récente du Canada, il faut donc s’attendre, d’ici la fin de l’année 2020, à la mise en place de restrictions pour un second confinement. On assistera à une nouvelle “vague” de décès liés à la maladie de Covid et l’on procèdera à l’acquisition ou à la construction précipitée d’”installations d’isolement” dans tout le pays. Il faut s’attendre, d’ici la fin de l’année, à des mesures de confinement beaucoup plus sévères et, autour du Nouvel An, nous verrons l’introduction du programme d’un revenu de base universel, parallèlement à un nouveau virus (Covid-21) qui submergera les installations médicales. Au printemps, il est prévu d’imposer un troisième verrouillage, toujours plus strict, un programme de revenu de base, accompagné d’importantes perturbations économiques. Pour compenser un effondrement économique international, le gouvernement offrira un allègement de toutes les dettes. Comment cela  ? Il offrira aux citoyens l’annulation de toutes leurs dettes en échange de leur abandon définitif de toute propriété, de tout actif et de l’acceptation des vaccins Covid-19 et Covid-21. Et si certains citoyens refusent ?

« Ils seront réputés représenter un risque pour la sécurité de la société et seront relégués dans des installations prévues pour les isoler, avec leurs biens saisis. »

Nous voilà avertis. On ne se moque pas de Dieu (Galates VI, 7). Prions  !

Kyrie eleison.